Ah ! la tendresse !


On ne peut vivre sans tendresse, dit la chanson. Et L'avenir est à la tendresse est le titre d’un livre. Nous vivons une période tellement difficile au niveau de la tendresse ! Plus un baiser, plus une visite familiale à un malade ou à un vieillard en maison de repos, plus une bonne poignée de main, plus de réunion avec tous les amis, plus de tendresse quoi ! Nous vivons sur une terre aride et certains osent s'étonner du nombre de dépressions pour cause de solitude ! Ce désert ne saute-t-il pas aux yeux ? Où va le monde ?


C'est pourquoi un peu de tendresse fait du bien ! Une dame âgée me raconte qu’elle n’arrivait pas à dormir et tapotait sur son smartphone pour voir les nouvelles. Tout à coup elle se dit que c'est quand même très superficiel ! Elle s'approche de son mari et lui témoigne sa tendresse par un geste d’affection. Ce cœur à cœur tout simple restera gravé dans leur mémoire. Et en entendre le témoignage est pour moi une grande joie : l'âge n'empêche pas la tendresse et elle est source d’un bonheur profond.


Je célèbre une messe à l’occasion des 65 ans de mariage d'un couple. Après un renouvellement de leur promesse de mariage, je leur demande de s'offrir « un petit baiser » comme le jour de leur mariage. L'éducation aidant, ils me demandent si cela peut se faire à l'église. Bien sûr, leur dis-je. Ils se sont pris tendrement la main et ce fut un baiser plein de tendresse. Ce fut émouvant : tous pouvaient y lire 65 ans d'amour. L’assemblée les a applaudis, et il fallait les voir quitter la célébration main dans la main !


Oui, l'avenir est à la tendresse. Un jeune musulman vient me voir et me demande d’interpréter son rêve. Rude épreuve pour moi : qui suis-je pour faire cela ? Il me raconte qu'il a vu un minaret surplombé par une église. C’était la Basilique de Koekelberg, et c’est pour cela qu’il y était entré. Enfin, ajoute-t-il, tout en haut, il y avait un œil... J'ai demandé au Seigneur de me guider ! Et je lui ai dit : « Plus haut que tout, il y a l'amour de Dieu, et la Basilique est dédiée au cœur de Dieu ! Il n'y a pas plus haut que l'amour. L’œil, c'est Dieu qui regarde les hommes et leur demande : ‘’Qu'as-tu fait de ton frère, l'aimes-tu ?’’ ». Baissant les yeux il m’a dit : « Ah ! c'est ça que Dieu veut pour moi, que j'aime mon petit frère handicapé. C'est parfois très difficile pour moi ! »


Qui n'a pas besoin de tendresse ? Du plus grand au plus petit, le bon comme le méchant, nous en avons tous besoin ! Suis-je un tendre ?... Viens à mon aide Seigneur !


fr. Marc

24 vues

Posts récents

Voir tout

Rencontre