Coup de balai

L'Evangile du 3er Dimanche du Carême, année B, (Jean 2, 13-25).



L’évangile de ce 3ème dimanche de carême, communément intitulé « Jésus chasse les marchands du temple », nous montre un visage inhabituel du Christ. Il y a de la colère, de la violence dans son attitude… on est loin de la figure du doux prophète au cœur compatissant.


Alors comment le comprendre aujourd’hui ? Que vient dire ce texte aux femmes et aux hommes du 21ème siècle ? Après tout, le temple de Jérusalem est détruit depuis longtemps et on ne fait pas de commerces dans nos églises … ou si peu. Mais cette analogie temple/église n’est peut-être pas la bonne.


Lorsque Jésus dit aux Juifs qui l’interpellent : « détruisez ce temple et je le rebâtirai en trois jours », l’Évangile précise qu’il « parlait du sanctuaire de son propre corps ». Pourquoi ? Parce que le temple est le lieu de la présence de Dieu. Et c’est précisément cette présence que Jésus incarne.


Mais il faut aussi se rappeler qu’avec Jésus, Dieu fait en nous sa demeure. Alors le temple aujourd’hui, plutôt que les églises qui ne sont finalement que des pierres, n’est-ce pas plutôt chacun de nous ?


Et peut-être qu’en chacun de nous, il y a matière à donner un coup de balai pour pouvoir donner à Dieu la place qui lui revient. C’est au fond tout le sens du carême. Dans ce chemin de conversion qui nous est proposé par l’Église, Jésus vient bousculer nos petits intérêts personnels, nos rancœurs, nos lâchetés. Le grand nettoyage de printemps de nos âmes, c’est pour aujourd’hui. Alors oui, c’est un peu violent, mais on se sent tellement mieux une fois qu’on a fait le ménage !

30 vues

Posts récents

Voir tout

Bonne Nouvelle

Sous la responsabilité des religieux Assomptionnistes de Bruxelles et de la communauté Maranatha.

 

© 2020 "Bonne Nouvelle". Augustins de l'Assomption.

Inscrivez-vous

et devenez membre du site.

Vous recevrez notre newsletter mensuelle et pourrez participer aux discussions du Forum. 

  • YouTube
  • Facebook