Croire en Jésus selon Jean

Yves Simoens. Ed. Salvator, 2021, 204 p., 20 €.


L’évangile de Jean a pour objectif la foi de son lecteur. En 19, 35, alors que le récit de la passion de Jésus se termine, il est écrit : « Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez ». Ce livre tente alors de donner à la foi johannique son contenu. Son auteur, Yves Simoens, s’appuie sur la première partie de l’évangile, souvent appelé « le livre des signes », et plus particulièrement quelques passages pour argumenter sa thèse : la foi s’articule avec l’engendrement (de la part) de Dieu. Le prototype de l’engendré sera l’aveugle-né (engendré) guéri par Jésus (chapitre 9). Mais déjà le prologue exprime cette idée centrale lorsqu’il est dit : « A tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu », littéralement : « … de Dieu, ils furent engendrés » (Jn 1,13-14). Mais l’engendrement caractérise d’abord et uniquement le Fils, nommé d’ailleurs ainsi en 1,18 : « Dieu, personne ne l’a jamais vu ; l’unique engendré, lui qui est Dieu, lui qui est vers le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître ». Tel est donc « le message le plus central et le plus précieux du prologue. Parce que ‘le Verbe, chair devint’ (v. 14), le croyant bénéficie de ce don d’incarnation à son tour… par la venue de Jésus en notre chair, il participe de l’engendrement du Fils par le Père. Il s’agit donc de l’engendrement du croyant par Dieu. Dieu s’engendre dans le croyant. » L’explicitation et les conséquences dans le croyant seront développées dans la suite avec les analyses des chapitres 3, 9 et 10 de l’évangile. D’une part, Jésus et Nicodème dialoguent au sujet du Royaume et de la nécessité d’être engendré pour le voir et y accéder. D’autre part, l’aveugle voyant témoigne de cette transformation intérieure régie par la foi naissante en Jésus. Le chapitre 10 indique que l’engendrement de Dieu se concrétise dans un engendrement à la communauté des croyants. Le développement proposé dans ce livre relève d’une étude minutieuse du texte johannique et des traditions qui le précèdent. Il demande une lecture attentive qui s’avèrera fructueuse.

16 vues

Posts récents

Voir tout