La légende du Grand Inquisiteur

Mis à jour : 26 nov. 2020

Fédor DOSTOÏEVSKI

Ed. Desclée de Brouwer, 2020, 76 p., 5,90 €.


Le très célèbre « poème » - c’est ainsi que le nomme son auteur - du Grand Inquisiteur fait partie de l’immense et ultime chef d’œuvre de Dostoïevski, Les Frères Karamazov. Ivan, le deuxième des frères, le récite à Aliocha, son frère cadet, pour expliquer son impossibilité de croire en un Dieu qui laisse souffrir des enfants innocents. C’est un texte particulièrement complexe, dont l’interprétation n’est pas évidente, surtout si on l’isole de son contexte, comme c’est le cas ici, même si l’on a maintenu les quelques pages du dialogue entre Ivan et Aliocha qui précèdent le poème. La longue introduction de Michel del Castillo exprime un point de vue auquel le lecteur (comme l’auteur de ce compte rendu) n’adhèrera pas forcément. Peut-on, en effet, réduire le christianisme de Dostoïevski à un « pari désespéré » ? Rien n’est moins sûr. On conseillera donc au lecteur de lire plutôt Les Frères Karamazov dans leur intégralité.

14 vues

Posts récents

Voir tout

Bonne Nouvelle

Sous la responsabilité des religieux Assomptionnistes de Bruxelles et de la communauté Maranatha.

 

© 2020 "Bonne Nouvelle". Augustins de l'Assomption.

Inscrivez-vous

et devenez membre du site.

Vous recevrez notre newsletter mensuelle et pourrez participer aux discussions du Forum. 

  • YouTube
  • Facebook