Filles et fils de Dieu, Égalité baptismale et différence sexuelle

Luca CASTIGLIONI. Coll. Cogitatio Fidei, Paris, Cerf, 2020, 688 p., 24 €.





Comme ça fait du bien de lire un livre comme celui-là, même s’il faut un peu de courage à la vue des plus de 650 pages. Le propos est simple finalement, pour cette thèse de doctorat en théologie soutenue au centre Sèvres à Paris en 2019 : L’Eglise a-t-elle entendu la parole des femmes qui s’exprime depuis quelques décennies pour demander d’avoir voix au chapitre et de ne plus voir leur rôle défini par les hommes ? La réponse est, on s’en doute : Bof ! peut mieux faire, et les mots de Luca Castiglioni sont bien plus sévères : il parle d’« affreux contre-témoignage » pour qualifier la place des femmes en Église.


La bonne nouvelle – et elle est libératrice aussi bien pour les hommes que pour les femmes –, c’est que le mouvement qui pousse les femmes à se lever et à exister n’est pas extérieur à l’Église, celle-ci ne doit donc pas s’en défendre ni le craindre : cette force d’émancipation est au cœur du Nouveau Testament et plus particulièrement de l’Évangile, et est déjà en germe dans certains passages de l’Ancien Testament, même si l’un et l’autre ont été rédigés au sein d’une culture patriarcale et en portent la marque (les lettres de Paul notamment).


Et donc oui, l’Église et ses clercs sont invités à tendre l’oreille vers les théologiennes féministes (pourquoi si méconnues ?), et y compris vers les interpellations venant des études de genre, dont le caractère épiphanique peut mettre en lumière les rapports de force à l’œuvre depuis si longtemps.


C’est une anthropologie bien plus riche qui peut se dégager d’une nouvelle façon de considérer la différence sexuelle, différence oui, mais sans objet dans la Bible, contrairement à ce que la « théologie de la femme » a voulu présenter comme une évidence. Une différence qui se vit dans un rapport en vis-à-vis où le conflit n’est pas nié ni évité, où un vrai dialogue permet aussi bien de repenser la masculinité que d’explorer de nouvelles pistes d’accès aux ministères en Eglise.

Bonne lecture !


Béatrice Lantin

51 vues

Posts récents

Voir tout

Bonne Nouvelle

Sous la responsabilité des religieux Assomptionnistes de Bruxelles et de la communauté Maranatha.

 

© 2020 "Bonne Nouvelle". Augustins de l'Assomption.

Inscrivez-vous

et devenez membre du site.

Vous recevrez notre newsletter mensuelle et pourrez participer aux discussions du Forum. 

  • YouTube
  • Facebook