Foi et Religion dans une société moderne

Cardinal Josef De Kesel, Ed. Salvator, 2021, 192 p., 14 €.



La sécularisation de la société, qui a pour corollaire une perte d’influence de l’Église catholique dans la vie morale, sociale et spirituelle de l’Occident est un fait indéniable. L’Église elle-même est secouée par des scandales et des défauts institutionnels qui mettent en jeu son mode de fonctionnement. Pour mieux comprendre les enjeux auxquels est confrontée l’Église aujourd’hui le cardinal Josef De Kesel, dans son essai Foi et religion dans une société moderne, nous invite à accepter ce changement de situation et à prendre en compte les nouveaux paramètres de la société occidentale : sécularisation, importance croissante de l’islam en Occident, ‘’shopping spirituel’’.


L’annonce de l’Évangile doit désormais se faire « dans le respect de l’autre, de sa foi et de sa conviction », une attitude qui implique une ouverture au dialogue et à la rencontre avec les autres religions et convictions. Après avoir donné des clés pour comprendre et s’approprier cette nouvelle donne, Mgr De Kesel explore les fondements théologiques et bibliques des notions telles que le peuple de Dieu ou le salut. Il en tire des conclusions sur ce que sera désormais la mission de l’Église : une Église plus humble et plus modeste, sans volonté de conquête mais n’ayant pas peur d’affirmer sa particularité et son identité.

26 vues

Posts récents

Voir tout