L’œuvre de l’Esprit


En Saint-Jean, Jésus instruit ses disciples sur l’Esprit Saint dans son discours après la Cène (Jn 14-16). Ce discours se clôturera par la grande prière qu’il adresse au Père. Pour connaître ce que réalise l’Esprit, il est bon de relire cette prière de Jésus (Jn 17). A plusieurs reprises, Jésus décrit ce qu’il a lui-même accompli envers ses disciples et dans sa prière, il demande que soit continuée cette action, qu’elle soit prolongée, comme s’il demeurait encore auprès d’eux. Ici se découvrent la mission et la tâche de l’Esprit : rendre actuelle et vivante la présence sanctifiante, transformante et salutaire de Jésus, au milieu des siens et à travers eux. Par l’Esprit, Jésus demeure avec ses disciples et il agit en eux, et il agit par eux.


En Jn 15,26, nous lisons : « L'Esprit de vérité qui procède du Père rendra témoignage en ma faveur ». L’Esprit a pour mission de témoigner. La suite du texte décrit de quel témoignage il s’agit. Il témoignera de Jésus, du Père, de leur relation, de leur amour, il redira le témoignage de Jésus, celui qu’il a rendu au nom du Père parmi les hommes. « Il redira ce qu’il a entendu » (16, 13), rendant gloire à son tour au Fils, à Jésus. Il témoignera donc de cet amour de Dieu que Jésus est venu manifester, révéler. L’Esprit a la mission de faire retentir au cœur du monde et dans le cœur de tout homme, la vie de Jésus, sa parole, ses gestes, son amour. L’Esprit permet au centre vital et vivifiant d’atteindre toutes les extrémités du monde et de l’histoire.


L’Esprit, c’est comme un immense réseau qui communique ce qui constitue le cœur du monde, qui met en relation avec celui-ci. L’Esprit nous met en contact direct avec la Pâque de Jésus, qui est le cœur du monde. Ainsi toute activité humaine peut trouver son inspiration, son sens et son dynamisme dans ce que Jésus a accompli pour tous une fois pour toutes. « Et vous aussi, vous rendrez témoignage, vous qui êtes avec moi depuis le commencement » (15, 27). L’histoire du monde est ainsi marquée par l’actualisation du témoignage de Jésus, par son retentissement encore et toujours. Ce n’est qu’ainsi que le monde peut se conduire vers sa destinée. « Ce qui va venir, il (l’Esprit) vous le fera connaître » (16, 13).


Jésus a parlé une fois pour toutes. Il a écrit, par ses apôtres, une partition unique aux multiples voix, dans laquelle chaque homme, chaque réalité de la création doit (re)trouver le chant qui lui revient en propre. A l’Esprit, il revient dans une générosité étonnante de susciter ce chant, de le faire naître, de le faire aboutir, de l’accorder à tous les autres chants dans l’unique harmonie de l’amour de Dieu. L’œuvre est gigantesque et en même temps très concrète. On commence à comprendre l’enjeu de cet immense travail souterrain, invisible dont on ne perçoit que les fruits. L’Esprit mène l’histoire tout comme Jésus le lui a dit, selon la Parole que lui-même a reçue de la part du Père. Et voilà que cette Parole prend à nouveau chair, elle s’incarne, elle s’investit à nouveaux frais en vue du Royaume dont on voit poindre petit à petit les premiers contours. Ainsi Jésus est bien rendu présent.


L’Esprit est donc le grand interprète, le maître d’œuvre, le chef d’orchestre, chargé de mener à bien l’interprétation toujours renouvelée de cette immense partition aux chœurs multiples et variés, aux sonorités les plus communes et les plus originales, aux timbres les plus étonnants. Ainsi, c’est une louange finalement unanime qui est en train de se former et dans laquelle toutes les voix sont nécessaires en même temps que reconnaissantes de ce qui advient comme de ce qui est mis en œuvre pour l’accomplir.

16 vues

Posts récents

Voir tout