L’Eglise peut-elle disparaître ?

Didier Rance, Ed. Mame, 2021, 250 p., 17€.



Didier Rance, diacre et historien, a publié de nombreux ouvrages consacrés, notamment, aux martyrs de notre temps. Frappé par le nombre de voix qui annoncent la disparition de l’Église – il cite, en bibliographie, une cinquantaine d’ouvrages récents sur ce thème – il entreprend de montrer le contraire. Pour cela, il parcourt l’histoire de l’Église, depuis ses origines jusqu’à notre époque. Plus précisément, il s’arrête sur dix moments où la « mort » de l’Église aurait pu survenir et montre comment, chaque fois, la crise a été surmontée, notamment sous l’impulsion, directe ou indirecte, de saints. Depuis « l’échec » du Goglotha, jusqu’à la « mort de Dieu » nietzschéenne ou l’athéisme d’État des régimes communistes, en passant par les hérésies christologiques, la Réforme, la Révolution française, etc., l’auteur analyse l’événement et montre comment des germes de foi, de charité et d’espérance ont permis la résurrection. Un livre encourageant, qui invite à prendre sa part dans le combat pour la cause de Dieu et de l’homme.



37 vues

Posts récents

Voir tout