L’ironie du catholicisme moderne

George WEIGEL, Ed. Desclée de Brouwer, 2022, 438 p., 21,90€.


Théologien très réputé aux Etats-Unis, George Weigel s’est fait connaître en Europe notamment avec sa biographie du pape polonais : Jean-Paul II, témoin de l’espérance. Tandis que de nombreuses voix clament l’obsolescence du catholicisme face aux attentes et aux convictions du monde moderne, Weigel prend audacieusement le contrepied de ce pessimisme. A travers un parcours très documenté, l’auteur montre comment l’Eglise catholique s’est progressivement adaptée au monde moderne, ou plutôt comment, selon ses propres termes, elle l’a exploré, adopté, critiqué et même converti. Ainsi, pour lui, l’ironie – qu’évoque le titre de l’ouvrage – est que, par sa confrontation avec une modernité qui cherche à le détruire, le catholicisme s’est réapproprié sa vérité profonde. Ironie aussi, pour Weigel, le fait que la doctrine que l’Eglise a pu développer, notamment sur le plan social, a fourni un fondement aux aspirations humaines de liberté et de solidarité que le monde contemporain est incapable de lui donner. Diagnostic très optimiste, on le voit. On peut cependant se demander dans quelle mesure nos sociétés sont prêtes à s’ouvrir à ces valeurs que l’Eglise lui propose.

19 vues

Posts récents

Voir tout