Oui, Jésus fait des miracles aujourd’hui !

Seigneur mon Dieu, j'ai crié vers toi et tu m'as guéri. (Psaume 30,2)


Voici le témoignage sur la façon dont Jésus a guéri notre fille de 4 ans, Isabella. Je m’appelle Mary Anci, mon mari, Jovin et notre fils aîné, James.


Isabella a été diagnostiquée avec une 'Anémie Aplasique Très Sévère/VSAA' (maladie du sang) le 22 novembre 2020. Nous avons vu apparaître des bleus sur son corps un peu auparavant. Nous ne nous sommes d’abord pas inquiétés car elle était petite et allait à l'école. Mais lorsque nous avons vu des bleus sur tout le corps, nous l'avons emmenée aux urgences. Elle fut immédiatement hospitalisée. Les analyses de sang ont révélé que ses plaquettes étaient très basses. Elle fut placée en immunosuppression, car cela pouvait également être dû à une infection virale. Pour espérer guérir de cette maladie, la seule solution est une greffe de moelle osseuse avec un donneur compatible.


L'état d'Isabella relevait de la catégorie à haut risque car elle était sous transfusion de plaquettes toutes les 42 heures et une fois toutes les 2 ou 3 semaines, nous devions faire une transfusion sanguine. Divers prélèvements de moelle ont été effectués et nous avons dû attendre jusqu'en février 2021 pour découvrir qu'il s'agissait d'une anémie aplasique idiopathique très sévère.


Le 30 novembre 2020, retour à la maison en raison de l'augmentation des cas de Covid. De plus, il n'y avait aucun traitement pour elle, à l'exception de la transfusion de sang et de plaquettes. Nous voulions qu'on nous explique comment et pourquoi cela était arrivé à notre fille. Nous voulions qu'elle retrouve la santé comme avant. Comme les médecins ne pouvaient pas confirmer si elle survivrait à la transplantation, nous étions abattus et ne pouvions pas imaginer perdre notre fille.


Une fois rentrés de l'hôpital, nous avons pleuré, prié Jésus et commencé à faire des neuvaines à de nombreux Saints. Nous avons également prié Maman Marie pour son intercession. Nous avons demandé à notre famille et à nos amis de prier pour notre fille. La première semaine de décembre, le Père James Manjackal du Renouveau charismatique en Inde (l'oncle de mon mari) a fait une retraite «online» en français et pendant sa retraite, il a prononcé le nom de notre fille pendant la prière de guérison. Puis nous lui avons téléphoné concernant Isabella, et il nous a dit de faire confiance à Jésus et de proclamer que notre fille était déjà guérie! Moi, en tant que mère, j'ai fait confiance à ses paroles et j'ai cru que Jésus l'avait guérie. Mais mon mari Jovin était inquiet et avait des doutes car il ne voyait aucun changement dans son état au fil des jours. En fait, la situation empirait.


Un jour, nous nous sommes réveillés et avons constaté que de notre fille avait saigné par la bouche toute la nuit. C'est alors que j'ai craqué et que je me suis faite à l’idée que Dieu allait la rappeler à Lui. J'essayais d'accepter que sa volonté soit faite. Jovin était toujours assis à côté de notre fille, le cœur lourd et les yeux remplis de larmes. Mais il y avait quelque chose de très différent chez elle. Selon les médecins, si le taux d'hémoglobine diminue, les patients sont fatigués et parfois essoufflés, mais elle était très active et ne se fatiguait jamais. Même après une ponction de moelle osseuse, elle sautait sur son lit, peu après s'être réveillée de l'anesthésie. Les médecins l'appelaient "wonder girl", mais nous pensons que c'est grâce aux milliers de personnes, priant pour elle, qu’elle restait forte.


Le 16 janvier, notre ami Dominic nous a parlé d'une église où il y a une permanence d’adoration. Nous n'étions pas censés sortir avec Isabella à l’extérieur car son système immunitaire était trop faible. Mais notre seul espoir était en notre Dieu, et nous avons décidé de l'emmener quand même à l'église. Ce jour-­‐là il y avait adoration pour les enfants à 17h. Dès que nous sommes entrés dans la chapelle, elle s’est prosternée devant Jésus-Eucharistie et a commencé à prier toute seule : "Jésus, j'ai un bobo dans ma moelle osseuse, donne-moi ta moelle osseuse, donne-­‐moi des plaquettes et du sang. Je veux retourner à l'école, Jésus". Elle chantait et louait Jésus comme nous le faisons chaque jour après le chapelet familial. Beaucoup de personnes ont prié pour elle. Des petits enfants aussi. Parmi eux, Julien, atteint du syndrome de Down, John et Timothy, en Allemagne. De nombreuses messes ont été célébrées à son intention.


Après cela, nous nous attendions à des changements positifs dans ses résultats sanguins. Mais, ce ne fut pas le cas. Pourtant, je me sentais confiante car elle irait bientôt mieux, mais Jovin était à nouveau brisé. C'était très difficile pour lui de comprendre et de croire les paroles du Père James que notre fille était guérie. Le Père James a dit également à Jovin que « tant que tu ne mettras pas ta confiance en Jésus, tu ne verras pas le miracle ». Pendant notre prière familiale, Jovin a demandé à Jésus : « si elle est vraiment guérie comme tout le monde le dit, je veux une preuve. Je veux voir de mes propres yeux, sinon je n’arrive pas à croire en sa guérison et tes miracles ».


Le 20 janvier, nous sommes retournés pour la transfusion, mais cette fois, les résultats étaient positifs. Les médecins ont été surpris. C'est la première fois depuis qu'elle a été diagnostiquée que nous sommes rentrés à la maison sans transfusion. Dieu a montré à Jovin le signe qu'Il est avec Isabella et qu'il l'a guérie. Le 22 janvier, les résultats sont encore positifs, mais le 25 janvier, les paramètres avaient baissé, mais le côté positif est que sa transfusion est passée à une fois par semaine, et nous avons cru fermement en Jésus sans hésiter.


Pendant ce temps, notre médecin nous a demandé de faire un test pour voir si nos cellules souches étaient compatibles pour une transplantation. Les résultats de la vérification génétique ont tardé. Au départ, nous étions très inquiets du long délai mais maintenant nous sommes heureux que cela ait pris du temps. Si nous les avions reçus plus tôt, on aurait déjà commencé le traitement et nous n'aurions pas vu ce miracle. Nous croyons que cela faisait partie du plan de Dieu que les résultats soient retardés.


Entretemps, nous avons consulté un autre spécialiste. Jovin a commencé par lui dire qu'Isabella avait été guérie par notre Seigneur Jésus-­‐Christ. En entendant cela le médecin a dit « Je ne pense pas ». Et il a diagnostiqué une maladie plus grave encore avec des chances de survie très faibles. Jovin était à nouveau bouleversé. Quand il m'a dit cela, j'étais aussi brisée, mais notre foi en Jésus n'a pas faibli et est devenue plus forte.


La prière pour Isabella ne cessait pas. Le 6 février 2021, notre fils et les 3 enfants de Dominic et Dona, nos amis, ont fait leur première communion et ils ont prié pour elle lorsqu'ils se sont agenouillés après avoir reçu Jésus. Les résultats des analyses étaient chaque fois meilleurs. Les médecins de l'université se sont réunis en mars pour discuter du cas d'Isabella car ces changements étaient incroyables pour eux. Ils n'ont trouvé aucune anomalie dans les cellules. Comment est-il possible que la moelle osseuse réagisse exactement de la même manière qu'après une transplantation ? Aucun des médecins n'avaitde réponse.


Le 15 février 2021, elle a reçu sa dernière transfusion sanguine et, le 25 février 2021, sa dernière transfusion de plaquettes. Après cela, en mars, les résultats étaient toujours meilleurs. La cadence des rendez-vous est passé de deux à trois semaines et maintenant, nous y allons une fois par mois. Finalement, Isabella est retournée à l'école.


Nous avons fait l'expérience de l'Amour de Jésus pour notre famille et nous avons appris une chose : peu importe ce que nous devons affronter dans notre vie, il faut toujours garder la foi en Lui. Une fois que nous avons confiance en Jésus, Il ne nous laissera jamais tomber. Que Dieu nous bénisse tous !


Avec toute notre amitié, Jovin, Mary, James & Isabella.

35 vues

Posts récents

Voir tout