Résurrection (2)



La première mention de la résurrection, chez saint Jean se situe au chapitre 2, dans l’épisode où Jésus chasse du Temple les marchands et les changeurs et tout leur attirail. On l’interpelle : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Et Jésus de répondre : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai » (Jn 2,13-22). Voilà l’annonce. Plus loin, l’évangéliste précise que Jésus parlait du temple de son corps. Jésus renvoie au véritable signe, à l’unique signe, celui de sa Pâque prochaine : sa mort et sa résurrection. En sa Pâque, il inaugure donc le culte nouveau, puisqu’il est en son corps ressuscité le nouveau Temple, lieu de la présence de Dieu, de son adoration et de la communion. Jésus ressuscite tout à la fois en sa personne individuelle et en sa personne collective.


Tout ceci se retrouve dans le sacrement de l’eucharistie, mémorial de la Pâque du Seigneur Jésus, de sa mort et de sa résurrection. La prière eucharistique se termine par cette invocation, si étonnante : « Par lui, avec lui et en lui, à toi Dieu le Père tout-puissant, dans l’unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles ». La prière, qui débute par la louange et l’action de grâce, culmine dans cette offrande par l’Église de celui qui s’est offert, le Fils, et par lequel, avec lequel et en lequel elle s’offre de manière sacramentelle dans une unique louange filiale. Ainsi, dans son ultime élan vers le Père qui est source, tourné vers le Père qui l’attire à lui, Jésus ressuscité entraîne avec lui tous ceux à qui il se donne. Il est le ferment de la résurrection.

23 vues

Posts récents

Voir tout

Bonne Nouvelle

Sous la responsabilité des religieux Assomptionnistes de Bruxelles et de la communauté Maranatha.

 

© 2020 "Bonne Nouvelle". Augustins de l'Assomption.

Inscrivez-vous

et devenez membre du site.

Vous recevrez notre newsletter mensuelle et pourrez participer aux discussions du Forum. 

  • YouTube
  • Facebook