Retraite de Pentecôte – 2022 - 3

https://www.facebook.com/Assomptionnistes.Bruxelles.Woluwe/


Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.

La vérité dont il est question, porte sur chacun, sur son devenir, elle porte aussi sur le

devenir de notre communauté chrétienne. C’est une vérité d’abord existentielle.


Pour cette retraite de Pentecôte, nous conseillons de prendre chaque jour un temps de

recueillement personnel avec la Parole de Dieu et avec les quelques questions et suggestions qui sont proposées.




3) Dimanche 29 mai : Se laisser guérir par Jésus


Bien des pages des évangiles nous montrent la compassion de Jésus. Il guérit les pauvres, les blessés, ceux qui se reconnaissent pécheurs. Il témoigne d’une miséricorde sans limite. Il a un cœur miséricordieux. Parmi les textes de l’évangile les plus touchants, on peut retenir

« Le bon Samaritain » (Lc 10, 30-35) ou « Le retour du fils prodigue » (Lc 15, 11-32). Chacune

de ces paraboles peut nous aider en nous identifiant au blessé que le Samaritain soulage ou

au fils prodigue fêté par son père.


Un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il

s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa

propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. (Lc 10, 33-34)


Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé

ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour

l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau

gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la

vie ; il était perdu, et il est retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer. (Lc 15, 21-24)


Questions :


- Que te suggèrent ces textes ? Te reconnais-tu dans le blessé, le fils prodigue ?

- Dieu, Jésus, veut prendre soin de toi. Acceptes-tu sa guérison ou bien en as-tu peur ?

Et si c’est le cas, pourquoi ?

- Es-tu heureux quand on te fête ? Acceptes-tu de te laisser faire, de te laisser aimer ?


Prière de guérison :


Cette prière consiste à passer en revue sa vie entière devant le Seigneur. Cela demande de

prendre le temps nécessaire et il est important de le faire devant Jésus, devant le Saint-

Sacrement si c’est possible. Il s’agit d’une prière de libération où je présente au Seigneur les

moments de ma vie, heureux et douloureux, depuis ma conception, jusque maintenant. Je

laisse Jésus me visiter à nouveau dans mon histoire faite de réussites et d’échecs.


Cette prière peut s’étaler sur plusieurs jours. Je peux m’aider de mon chapelet. Sur chaque

grain, je présente un événement de ma vie passée et je laisse Jésus poser à nouveau son

regard sur ce souvenir. Je rends grâce ou bien je lui demande de me guérir ou de me

pardonner et je le remercie. Faite dans la confiance, cette prière va apaiser mon cœur.


Si notre cœur nous accuse, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses.

(1Jn 3, 20)

6 vues

Posts récents

Voir tout